ANOUK RABOT ET MAX COULON
UNE CRÈCHE

2017-2018

ANOUK RABOT
MAX COULON

© Julien Goldstein, 2017

Biographie

Anouk Rabot

Née en 1996, Anouk Rabot intègre l’ENSBA en 2013. Son travail – dessins, gravure, volume, vidéo – qu’elle développe dans les ateliers de Jean-Michel Alberola et d’Aurélie Pagès la conduit au diplôme de 3ème année de l’ENSBA en juin 2017. 

Dans ses dessins et gravures, Anouk met en orbite le temps et la forme, la matière et la couleur. Le système des boîtes noires lumineuses, inspiré des dioramas, est né de cette réflexion intuitive et d’expérimentation menées au cours de l’année 2016-2017 et qu’elle a souhaité retravailler pour un récit éclairé de la Nativité. Anouk collabore avec Max Coulon avec qui elle a élaboré le projet de la crèche de Saint-Eustache.

Max Coulon

Né en 1994 à Strasbourg, Max Coulon, d’origine franco-allemande, intègre l’ENSBA en 2014. Il y passe 2 ans dans l’atelier de James Rielly, avant de rejoindre ceux de Dominique Figarella, et de Pascal Aumaitre.

« Je cohabite avec une grosse quantité d’objets, une armée de formes qui envahissent l’atelier, l’appartement, la cave. C’est de cet ensemble que je tire les pièces qui composent mes installations. Mes installations se greffent aux espaces, en jouant avec ses volumes, ses matériaux ou ses couleurs. Des sculptures in situ qui tentent de dialoguer avec l’environnement qui les voit naître. De la construction, en passant par la taille, la photographie, la peinture, l’écriture, la vidéo, la performance ou le ready-made, tous les médiums sont prétexte à proposer un système spatial, le reflet subjectif d’un rapport au monde. »

© Julien Goldstein, 2017

En savoir plus

À l’occasion des célébrations de la fête de la Nativité, Rubis Mécénat et l’église Saint-Eustache, sous l’impulsion de Françoise Paviot, chargée de l’art contemporain de la paroisse, ont renouvelé pour la deuxième année consécutive l’appel à projets pour la réalisation d’une crèche contemporaine proposé aux étudiants de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris.

Les jeunes artistes Anouk Rabot et Max Coulon sont les lauréats de cette deuxième édition. Leur crèche contemporaine a été inaugurée le 18 décembre 2017 et a été visible du 1er décembre 2017 jusqu’au 1er février 2018 à l’église Saint-Eustache.

Anouk Rabot a privilégié le travail du dessin, Max Coulon celui du bois. Tous deux ont voulu prolonger cette ouverture sur l’espace dont la crèche a fait l’objet et composer avec la lumière. Une série de dessins, présentés dans de petites boites, se déroule autour d’un des piliers de l’église pour scander le cheminement qui nous mène à la naissance de Jésus. Chaque jour une boite s’allumera jusqu’à la nuit de Noël où toutes brilleront ensemble pour annoncer sa venue parmi nous.

Anouk et Max n’ont pas oublié ce qui les a précédés et ils s’en sont nourris. Revoir les tableaux de la Nativité au Louvre, visiter à plusieurs reprises Saint Eustache pour s’imprégner de son architecture, relire les textes des évangiles, tout cela a fait partie de leur réflexion. Mais pour ces jeunes artistes ancrés dans leur époque, la crèche n’est pas uniquement une simple image qui se nourrit de la tradition. Ils nous en proposent  une nouvelle  matérialité et  nous montrent ainsi qu’elle est un  lieu de vie qui doit rester vivant. Une invitation en somme à rester éveillés, à garder notre lampe allumée et à en partager la lumière dans la joie.

Françoise Paviot
Chargée de l’art contemporain de la paroisse Saint-Eustache