KID KRÉOL & BOOGIE
L’ORÉE

Depuis 2017

KID KRÉOL & BOOGIE

Biographie

Nés en 1984 et 1983, à Saint-Denis, Jean-Sébastien Clain et Yannis Nanguet se rencontrent au cours de leurs études à l’école des Beaux-arts du Port. Ils décident de former le duo Kid Kréol & Boogie en 2008. Ils vivent et travaillent à Saint Denis de la Réunion.

Le travail de Kid Kréol & Boogie consiste en la révélation d’un imaginaire créole Réunionnais. Il prend racine dans l’Océan Indien, dans ses croyances qui constituent une culture qui s’estompe. Ils traduisent vers l’image une culture essentiellement basée sur l’oralité et la musique. Là où celle-ci se transmet essentiellement par la musique ou par oralité dans certains cercles familiaux, en tant que plasticiens leur but est de proposer et de réinventer de l’Image.

Influencés directement par les rites, les mythes et différents contes et légendes, leur propos est de manipuler un contenu « ancestral » de manière contemporaine, et de confronter réel et imaginaire. Pour vulgariser cette imaginaire, l’acte premier a été de peindre dans la rue, plus précisément dans des friches ou dans d’autres lieux abandonnés qui apparaissent comme catalyseurs du message. Puis est venu le temps de recherche et de création en atelier, vers l’émergence du mythe manquant.

Ils ont à plusieurs expositions, festivals et performances à travers le monde en Afrique du Sud, au Brésil, à Madagascar, en Slovaquie.

kidkreolboogie.canalblog.com

En savoir plus

Rubis Mécénat, avec le soutien de la Société Réunionnaise de Produits Pétroliers (SRPP), a lancé en mars 2017 un appel à projets pour la réalisation d’une œuvre monumentale destinée à être installée durablement sur le dépôt de la SRPP, situé dans Le Port, à la pointe des galets sur l’Île de la Réunion. Le collectif lauréat, Kid Kréol & Boogie, a réalisé une fresque sur le réservoir à eau situé à l’entrée du dépôt qui se prolonge sur le mur adjacent de 48 mètres de long.
L’œuvre pérenne a été inaugurée le 05 décembre 2017 en présence des équipes de la SRPP, des artistes ainsi que des membres du jury, la Ville du Port, le Frac Réunion et la Cité des Arts de la Réunion.

Une des constantes du travail des deux artistes est la représentation de paysages naturels oniriques, inspirés du paysage typique de La Réunion et représentés sous la forme de rêveries graphiques.
L’Orée est une porte vers le paysage de mer et de montagne de La Réunion, plus particulièrement l’ouverture de la Rivière des Galets, véritable sanctuaire dans la culture populaire réunionnaise. On y retrouve les végétations, racines, roches, mais la fresque ne reproduit pas un paysage exact. Les artistes souhaitent plutôt transporter le visiteur dans un paysage imaginaire, à la fois inconnu mais familier.
Le personnage fait de pierre, qui se trouvera sur la citerne, est tel un menhir, goulou, bondié galé. C’est le gardien du sanctuaire, il veille à ce que l’équilibre entre le ciel et la terre ne soit pas perturbé.